Le programme Archéologies du Bassin Parisien

Archéologies du Bassin parisien, réseau de sites et réseau d’acteurs, est un programme transversal piloté par l’UMR 7041 ArScAn – Archéologies et Sciences de l’Antiquité, Maison de l’archéologie et de l’ethnologie de Nanterre. Il associe des chercheurs d’UMR partenaires (UMR Trajectoires, UMR LAMOP, UMR ARCAM…) ainsi que des partenaires d’autres institutions : LABEX DYNAMITE, Université de Paris I, université de Paris X, Ministère de la Culture, INRAP, Université Paris 8, UMR Géographie-Cités, EHESS – CRH, etc…

Le programme Archéologies du Bassin Parisien se définit comme un programme fédérateur où les acteurs se regroupent autour de la mise au point de méthodologies, d’outils et la construction de bases de données de référence pour la recherche historique et archéologique. Pour fédérer les énergies, un territoire de référence, support de développement privilégié mais non restrictif a été défini : le Bassin Parisien.

Le programme est par définition diachronique, transdisciplinaire et trans-institutionnel.

L’intérêt d’un programme diachronique est de pouvoir observer la dynamique des constructions spatiales et territoriales dans la longue durée (du paléolithique à la période contemporaine). Cette approche permet de mettre en évidence des logiques spatiales inscrites anciennement dans les territoires et qui restent profondément ancrées dans notre présent par le biais de formes réinvesties ou en potentiels.

La notion de transdisciplinarité sous-tend la mise en place de démarches partagées associant des points de vue et des angles d’études différents. Il s’agit alors d’aboutir à la production d’outils ou de référentiels d’études numériques ouverts et disponibles pour la communauté des acteurs du territoire.

La dimension trans-institutionnelle suppose une ouverture vers les partenaires territoriaux et permet de favoriser les relations avec des chercheurs d’autres organismes. De nombreuses équipes de recherche travaillent en effet sur cette vaste zone géographique. Dans cette optique, sont mises en place des coopérations avec les acteurs implantés sur ce territoire, Services régionaux de l’Archéologie (SRA), INRAP, Collectivités territoriales et laboratoires CNRS…

L’idée fondamentale du programme Archéologies du Bassin Parisien est liée au besoin de l’UMR ArScAn de disposer d’une infrastructure de recherche opérationnelle, liée à l’échelle du projet mais le remettant en perspective et permettant à l’ensemble des acteurs de se réunir autour d’outils, de données et de méthodologies.

Les modalités d’exécution de notre programme de notre programme s’appuient donc sur la structure des projets de recherche existants (PCR, ANR, GDR…etc.) pour construire des outils et des méthodologies transversales.

Cette démarche se décline selon un dispositif matériel à plusieurs niveaux, comprenant :

  • la mise en place d’une infrastructure technologique de gestion et de saisie en ligne de l’information géographique ainsi que des outils de traitement des données archéologiques. Ces outils sont mis en place en collaboration avec la TGIR Huma Num ;
  • La constitution de lieux d’échanges méthodologiques sous la forme de séminaires, formations, ateliers, colloques et de partenariats avec des équipes de recherche constituées et des institutions publiques et/ou privées  ;
  • Un soutien aux projets de recherche associés permettant d’aboutir à la création de données ou d’applications potentiellement réutilisables et mises à la disposition de tous.

Cette offre de service vise par des actions innovantes basées sur le partage à normaliser ad minima les données et les méthodes pour constituer un répertoire interopérable et fonder une culture technique commune pour les participants au programme.