Les formations

Les formations permettent de développer d’acquérir le savoir et les savoir-faire (compétences et expérience) sur des thématiques spécifiques. Elles sont organisées autour d’un expert et d’exercices guidés.

Les thématiques privilégiées dans le cadre du programme ABP sont les suivantes :

Acquisition, structuration et traitement de données spatiales et 3D.

Le programme « archéologies du Bassin parisien » propose des stages de formation sur les techniques d’acquisition et de structuration des données archéologiques et historiques dans leurs dimensions spatiales et volumétriques. Un point d’intérêt tout particulier est développé sur les technologies géo-collaboratives, sur les processus d’acquisition des données en 3D et sur l’expression de la dimension temporelle.

Analyse des données.

Le programme « archéologies du Bassin parisien » propose un stage biannuel de formation aux outil statistiques et graphiques d’analyse multidimensionnelle des données (en particulier l’analyse factorielle des correspondances et la classification ascendante hiérarchique). Le stage est centré sur l’analyse des données d’archéologie générale, caractérisées par plus de multiples variables (issues par exemple d’une base de données descriptive de sites, contextes ou objets), de nature qualitative ou hétérogène (modalités qualitatives et mesures), donnant lieu à des tableaux de comptages (fréquences et présence/absence). Il inclut un aperçu des outils de traitement de tableaux de  mesures, plus spécifiques de l’archéométrie. Ce stage  est ouvert aux chercheurs et doctorants de l’UMR 7041 ArcScAn, et des UMR et organismes partenaires du programme « archéologies du Bassin parisien ».

Analyse de réseaux.

Le programme « archéologies du Bassin parisien » propose des stages de formation sur les thématiques liées aux analyses de réseaux : réseaux de points ou réseaux sous forme de graphes.

Systèmes d’information et bases de données

Maitriser la conception ou l’analyse d’une base de données en faisant appel aux notions de modèles de données et de processus de traitement est un enjeu méthodologique et pratique important pour tout chercheur, et en particulier pour les jeunes chercheurs doctorants devant gérer un référentiel plus ou moins complexe et important dans le cadre de leur thèse. Il s’agit en effet, sur le plan pratique, d’utiliser au mieux les outils informatiques disponibles en dépassant le stade d’utilisateur ignorant de ce qui se passe derrière les formulaires de saisie, afin de ne pas rester prisonnier de la technique ou de tel ou tel logiciel ; et sur le plan méthodologique et  théorique, de formaliser de façon efficace la structuration des données correspondant au problèmes traités

  • à venir : sessions et support de stage « bases de données relationnelles pour les projets de recherche archéologique : conception, analyse et outils informatiques »